Le Créateur et son sceau

Bannière

L'immortalité !

Bannière

Nombre de visiteurs

Nous avons 24 invités en ligne
I-10/La justification par la foi PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   

La justification par la foi

 
 
 

« Heureux l'homme à qui l'Eternel n'impute pas l'iniquité, et dans l'esprit duquel il n'y a point de fraude ! »  Psaume 32:2

 
 
 
 UNE CONDITION DESESPEREE
 
 
 1 Combien ont péché ?
 Romains 3:9-12,19
 
 2 Comme résultat du péché, quelle est la condition de l'homme sans Christ ?
 Ephésiens 2:11,12
 
 3 Quelle description nous est donnée du coeur naturel ?
 Jérémie 17:9;Esa 1:4-6
 
 4 Quelle déclaration de l'Ecriture Sainte nie la possibilité de justification par la loi ?
 Romains 3:20
 
 
 
 LA ROBE DE JUSTICE
 
 
 5 Quelle illustration représente l'expérience du pécheur ?
 Zacharie 3:1-3
 
 6 Sur l'ordre de l'ange, quel changement eut lieu ?
 Zacharie 3:4,5
 
 7 Quel vêtement porteront les rachetés ?
 Matthieu 22:11;Apocalypse 19:7,8
 
 
 
 LA RECOMPENSE DE LA FOI ET DE LA REPENTANCE
 
 
 8 Quel plan Dieu a-t-il conçu pour la justification du pécheur ?
 Romains 3:21-26
 
 Note - La justification est bien plus que le simple pardon du péché.  Vous pouvez pardonner une transgression, mais cela ne justifie pas celui qui l'a commise. La justification implique beaucoup plus que cela. C'est l'acte par lequel Dieu considère   comme justes ceux qui ne le sont pas.  C'est un acte judiciaire par lequel l'innocence du croyant est pleinement établie. Mais c'est plus encore. Justifier le pécheur consiste non seulement à lui accorder le pardon des péchés, mais aussi à le sauver du péché. La justification est, devant Dieu, le changement de la position de culpabilité et de condamnation à la position de justice parfaite et complète. C'est l'effacement de toute culpabilité, la justification de tout péché et de toute souillure. Elle comprend la rémission complète de tout péché, et l'imputation de la justice de Jésus-Christ au pécheur repentant ; de sorte que nous pouvons paraître, en présence du Dieu saint, délivrés de toute injustice. C'est un acte accompli par Dieu seul. Lui et Lui seul est Celui qui nous justifie.  L'homme ne peut absolument  rien faire qui puisse justifier une faute commise. Nous sommes justifiés par la foi, et non par les oeuvres. Le pécheur croit, et Dieu transforme sa foi en réalité.  « Vous êtes pécheur. Vous ne pouvez faire propitiation pour vos péchés passés, vous ne pouvez changer votre coeur et le sanctifier. Mais Dieu promet de faire tout cela pour vous par Jésus-Christ. Vous croyez à cette promesse. Vous confessez vos péchés et vous donnez à Dieu. Vous voulez le servir. Tout aussi certainement que vous faites cela, Dieu accomplira sa parole à votre égard. Si vous croyez à la promesse - que vos péchés sont pardonnés et que vous êtes purifié - , Dieu transforme votre foi en réalité. Vous êtes guéri, tout cela  aussi certainement que le paralytique auquel Jésus a donné la force de marcher dès qu'il crut à sa guérison. La chose est, dès que vous croyez. » Le meilleur chemin, p. 48, 49.
 
 9 comment Abraham obtint-il la justice ?
 Romains 4:23
 
 Note - « Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice.  » L'obéissance sur parole d'Abraham est l'un des exemples de foi et de confiance en Dieu les plus frappants que nous trouvons dans le récit sacré. Abraham avait mis sa foi dans les promesses de Dieu, et avait agi d'après cette promesse avant même que sa fidélité paraisse. Pour lui, c'était une réalité, puisque Dieu l'avait promis. Une telle foi est rare, mais c'est cette simple confiance que Dieu désire inspirer à tous les coeurs humains afin qu'ils se préparent pour la terre promise.
 
 10 Que répondit Pierre à ceux qui lui demandaient ce qu'ils devaient faire pour être sauvés ?
 Ac 2:38;3:19
 
 11 Quelle merveilleuse promesse est faite à tous ceux qui confessent leurs péchés ?
 1Jean 1:9
 
 Note - « Une confession véritable est toujours précise et avoue des péchés déterminés. Certains péchés sont d'une nature délicate et ne peuvent être confessés qu'à Dieu seul ; d'autres doivent être confessés à ceux qui en ont été victimes ; d'autres enfin sont des fautes publiques et exigent une confession publique. Mais toute confession doit être explicite, directe, et nommer les péchés mêmes dont on s'est rendu coupable. ...  « Une confession ne sera jamais acceptée par Dieu si elle n'est pas accompagnée d'un repentir sincère et d'une réforme. Il faut qu'un changement radical de la vie l'accompagne et que tout ce qui n'est pas agréable à Dieu soit mis de côté. » Le meilleur chemin, p. 36, 37.
 
 12 Pour l'amour de qui les péchés sont-ils effacés ?
 Esa 43:25,26
 
 13 Dans quelle mesure le pécheur qui croit est-il séparé de ses péchés ?
 Psaume 103:12
 
 14 Avec quelle tendresse le Seigneur considère-t-il le pécheur pardonné?
 Psaume 103:13,14
 
 
 
 LE BONHEUR DES RACHETES
 
 
 15 Que pouvons-nous conclure, après avoir vu toutes ces promesses ?
 Romains 3:28
 
 16 Quelle est l'expérience de ceux qui sont justifiés par la foi ?
 Romains 5:1
 

Pour une famille épanouie

Le foyer idéal

D'aucuns objecteront que le foyer idéal est une utopie : "Nous voulons, diront-ils, quelque chose de réaliste, de pratique, et non des théories."

Certes, nous ne réaliserons sans doute pas en tout point notre idéal. Mais il est nécessaire que nous nous fixions certains buts à atteindre. "En accrochant notre char à une étoile", selon le proverbe, nous ne monterons peut-être pas plus haut que le rosier, mais du moins ne resterons-nous pas enlisés dans la boue.

Se tracer un idéal, ce n'est nullement bâtir des châteaux en Espagne. Cela signifie se fixer un objectif élevé, définir la direction que l'on veut prendre. Un idéal donne à l'homme une espérance, faute de quoi il n'est guère plus qu'un animal. Au bout du compte, les idéaux nous permettent d'obtenir des résultats concrets. "Les idéaux, a dit S.D. Gordon, sont le diapason de Dieu grâce auquel nous pouvons être en harmonie avec la musique de la vie" -Quiet Talks on Home Ideals, p. 19.

Lire la suite...

Principes de santé physique et mentale

3/4 - Au contact de la nature
Le Créateur choisit pour nos premiers parents le milieu le mieux adapté à leur santé et à leur bonheur. Il ne les mit pas dans un palais, ni ne les entoura du luxe et des ornements artificiels que tant de gens recherchent aujourd'hui, mais il les plaça au sein de la nature et en relation directe avec les habitants du ciel.

Dans le jardin que Dieu avait préparé pour être la demeure de ses créatures, des arbustes gracieux et des fleurs délicates charmaient partout leurs yeux. On y voyait des arbres de toutes les essences, dont beaucoup étaient chargés de fruits délicieux. Dans leurs branches, les oiseaux chantaient la gloire de Dieu. Sous leur ombrage épais, tout ce peuplait la terre s'ébattait sans crainte.

Adam et Ève, dans leur pureté immaculée, se réjouissaient de ce qu'ils voyaient et entendaient. Dieu les avait placés dans le jardin d'Éden "pour le cultiver et pour le garder". Chaque jour de travail leur apportait joie et santé, et ce couple heureux saluait avec bonheur les visites de son Créateur lorsqu'à la tombée de la nuit il venait s'entretenir avec lui et l'instruire.
Lire la suite...

Reflexions

Avant le retour du Christ, une instruction du jugement



Dire que Dieu est amour, c'est dire que la sphère où il se déploie, est celle de l'éthique. La pratique de la religion a tendance à s'enfermer dans un formalisme destructeur. Le message des prophètes, développé par Jésus et repris par les apôtres, c'est que l'élection de la grâce doit conduire à prendre Dieu au sérieux.


Comme le rappelle Gerhard Pfandel, "depuis 1844 nous vivons dans le temps du jugement investigatif dont il est aussi fait référence en Apocalypse 14.7" (1) . Telle est la conviction de l'Église adventiste du septième jour. L'annonce du premier ange : "Craignez Dieu et donnez-lui gloire car l'heure de son jugement est venue" est une mise en garde adressée au monde entier. Or, cette annonce du jugement est définie dans le verset précédent comme "l'Évangile éternel", la "bonne nouvelle". La question se pose donc de savoir comment l'annonce d'un jugement peut être une bonne nouvelle.

Lire la suite...
Un enfant qui pose une question, c’est la voix de tout un monde qui veut s’améliorer.
Tristan Bernard – Les Parents paresseux

Animé par Joomla!.
Warning: call_user_func(tdo) [function.call-user-func]: First argument is expected to be a valid callback in /home/users5/m/menis/www/Rtecielaout10/templates/themza_j15_55/html/pagination.php on line 153
Valid XHTML and CSS.