Le Créateur et son sceau

Bannière

L'immortalité !

Bannière

Nombre de visiteurs

Nous avons 6 invités en ligne
I-10/La justification par la foi PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   

La justification par la foi

 
 
 

« Heureux l'homme à qui l'Eternel n'impute pas l'iniquité, et dans l'esprit duquel il n'y a point de fraude ! »  Psaume 32:2

 
 
 
 UNE CONDITION DESESPEREE
 
 
 1 Combien ont péché ?
 Romains 3:9-12,19
 
 2 Comme résultat du péché, quelle est la condition de l'homme sans Christ ?
 Ephésiens 2:11,12
 
 3 Quelle description nous est donnée du coeur naturel ?
 Jérémie 17:9;Esa 1:4-6
 
 4 Quelle déclaration de l'Ecriture Sainte nie la possibilité de justification par la loi ?
 Romains 3:20
 
 
 
 LA ROBE DE JUSTICE
 
 
 5 Quelle illustration représente l'expérience du pécheur ?
 Zacharie 3:1-3
 
 6 Sur l'ordre de l'ange, quel changement eut lieu ?
 Zacharie 3:4,5
 
 7 Quel vêtement porteront les rachetés ?
 Matthieu 22:11;Apocalypse 19:7,8
 
 
 
 LA RECOMPENSE DE LA FOI ET DE LA REPENTANCE
 
 
 8 Quel plan Dieu a-t-il conçu pour la justification du pécheur ?
 Romains 3:21-26
 
 Note - La justification est bien plus que le simple pardon du péché.  Vous pouvez pardonner une transgression, mais cela ne justifie pas celui qui l'a commise. La justification implique beaucoup plus que cela. C'est l'acte par lequel Dieu considère   comme justes ceux qui ne le sont pas.  C'est un acte judiciaire par lequel l'innocence du croyant est pleinement établie. Mais c'est plus encore. Justifier le pécheur consiste non seulement à lui accorder le pardon des péchés, mais aussi à le sauver du péché. La justification est, devant Dieu, le changement de la position de culpabilité et de condamnation à la position de justice parfaite et complète. C'est l'effacement de toute culpabilité, la justification de tout péché et de toute souillure. Elle comprend la rémission complète de tout péché, et l'imputation de la justice de Jésus-Christ au pécheur repentant ; de sorte que nous pouvons paraître, en présence du Dieu saint, délivrés de toute injustice. C'est un acte accompli par Dieu seul. Lui et Lui seul est Celui qui nous justifie.  L'homme ne peut absolument  rien faire qui puisse justifier une faute commise. Nous sommes justifiés par la foi, et non par les oeuvres. Le pécheur croit, et Dieu transforme sa foi en réalité.  « Vous êtes pécheur. Vous ne pouvez faire propitiation pour vos péchés passés, vous ne pouvez changer votre coeur et le sanctifier. Mais Dieu promet de faire tout cela pour vous par Jésus-Christ. Vous croyez à cette promesse. Vous confessez vos péchés et vous donnez à Dieu. Vous voulez le servir. Tout aussi certainement que vous faites cela, Dieu accomplira sa parole à votre égard. Si vous croyez à la promesse - que vos péchés sont pardonnés et que vous êtes purifié - , Dieu transforme votre foi en réalité. Vous êtes guéri, tout cela  aussi certainement que le paralytique auquel Jésus a donné la force de marcher dès qu'il crut à sa guérison. La chose est, dès que vous croyez. » Le meilleur chemin, p. 48, 49.
 
 9 comment Abraham obtint-il la justice ?
 Romains 4:23
 
 Note - « Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice.  » L'obéissance sur parole d'Abraham est l'un des exemples de foi et de confiance en Dieu les plus frappants que nous trouvons dans le récit sacré. Abraham avait mis sa foi dans les promesses de Dieu, et avait agi d'après cette promesse avant même que sa fidélité paraisse. Pour lui, c'était une réalité, puisque Dieu l'avait promis. Une telle foi est rare, mais c'est cette simple confiance que Dieu désire inspirer à tous les coeurs humains afin qu'ils se préparent pour la terre promise.
 
 10 Que répondit Pierre à ceux qui lui demandaient ce qu'ils devaient faire pour être sauvés ?
 Ac 2:38;3:19
 
 11 Quelle merveilleuse promesse est faite à tous ceux qui confessent leurs péchés ?
 1Jean 1:9
 
 Note - « Une confession véritable est toujours précise et avoue des péchés déterminés. Certains péchés sont d'une nature délicate et ne peuvent être confessés qu'à Dieu seul ; d'autres doivent être confessés à ceux qui en ont été victimes ; d'autres enfin sont des fautes publiques et exigent une confession publique. Mais toute confession doit être explicite, directe, et nommer les péchés mêmes dont on s'est rendu coupable. ...  « Une confession ne sera jamais acceptée par Dieu si elle n'est pas accompagnée d'un repentir sincère et d'une réforme. Il faut qu'un changement radical de la vie l'accompagne et que tout ce qui n'est pas agréable à Dieu soit mis de côté. » Le meilleur chemin, p. 36, 37.
 
 12 Pour l'amour de qui les péchés sont-ils effacés ?
 Esa 43:25,26
 
 13 Dans quelle mesure le pécheur qui croit est-il séparé de ses péchés ?
 Psaume 103:12
 
 14 Avec quelle tendresse le Seigneur considère-t-il le pécheur pardonné?
 Psaume 103:13,14
 
 
 
 LE BONHEUR DES RACHETES
 
 
 15 Que pouvons-nous conclure, après avoir vu toutes ces promesses ?
 Romains 3:28
 
 16 Quelle est l'expérience de ceux qui sont justifiés par la foi ?
 Romains 5:1
 

Pour une famille épanouie

L'amour dans le foyer

Qu'y a-t-il de plus important au monde ? Si la question nous était posée, la plupart d'entre nous répondraient : la vie. Ou peut-être : l'amour. Et ils n'auraient pas tout à fait tort. Disons plutôt que ce qu'il y a ici-bas de plus important de plus précieux, c'est en réalité l'être humain. Vous par exemple.

Aucun objet, aucune idée, aucune puissance n'a de valeur indépendamment de l'homme. L'épanouissement de la personnalité ne peut s'opérer dans l'isolement ; il est fonction de la relation avec d'autres personnes. Et puisque l'homme naît généralement dans un foyer, son action dans le monde - bienfaisante ou désastreuse - sera dans une grande mesure conditionnée par le style de foyer dans lequel il aura été élevé.

Lire la suite...

Principes de santé physique et mentale

6/1 - Dieu révélé dans la nature
Comme Jésus, nous sommes ici-bas pour servir Dieu, refléter son caractère et le faire connaître au monde par notre conduite. Mais si nous voulons collaborer avec lui et lui devenir semblable, il faut que nous le connaissions tel qu'il s'est révélé.

La connaissance de Dieu est à la base de toute véritable éducation. Elle est indispensable à tous ceux qui travaillent au relèvement de leurs semblables. C'est par elle que nous sommes préservés de la tentation, et que notre caractère devient conforme à celui du Très-Haut. Elle constitue la préparation essentielle à cette vie et à la vie à venir. La transformation du croyant, la pureté de sa vie, l'efficacité du service, la fidélité aux principes rationnels, tout cela dépend d'une juste conception de Dieu.

La connaissance de Dieu nous donne "tout ce qui contribue à la vie et à la piété" (2 Pierre 1.3). "La vie éternelle, dit Jésus, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. (Jean 17.3)

    Ainsi parle l'Éternel :
    Que le sage ne se glorifie pas de sa sagesse,
    Que le fort ne se glorifie pas de sa force,
    Que le riche ne se glorifie pas de sa richesse.
    Mais que celui qui veut se glorifier se glorifie
    D'avoir de l'intelligence et de me connaître,
    De savoir que je suis l'Éternel,
    Qui exerce la bonté, le droit et la justice sur la terre ;
    Car c'est à cela que je prends plaisir, dit l'Éternel." (Jérémie 9.23,24)

Étudions les révélations que Dieu a données de lui-même.

    Attache-toi donc à Dieu, et tu auras la paix ;
    Tu jouiras ainsi du bonheur.
    Reçois de sa bouche instruction,
    Et mets dans ton cœur ses paroles ...
    Le Tout-Puissant sera ton or ...
    Tu feras du Tout-Puissant tes délices,
    Tu élèvera vers Dieu ta face ;
    Tu le prieras et il t'exaucera,
    Et tu accompliras tes vœux.
    A tes résolutions répondra le succès ;
    Sur tes sentiers brillera la lumière.
    Vienne l'humiliation, tu prieras pour ton relèvement :
    Dieu secourt celui dont le regard est abattu. (Job 22.21,22,25-29)

"Les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l'oeil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages." (Romains 1.20)
Lire la suite...

Reflexions

L'enfant face au miroir

 

 

Rencontre en tête à tête


Comment l'enfant réagit-il à son reflet qu'il découvre dans la glace ?
Sait-il que c'est son image ?
A quel âge le comprend-il ?
Et comment la perception de son image dans le miroir participe-t-elle à la construction de soi ?

Il sourit, il vocalise, il tend les bras, il cherche à saisir et à toucher l'image, gratte, frotte la surface du miroir et passe même la main derrière la glace. Jusqu'à 15 mois, l'enfant croit que ce qu'il voit dans le miroir est un être en chair et en os. Il réagit comme s'il était en présence d'une personne réelle. Et puis, petit à petit, au fil des mois, le petit enfant découvrira que ce reflet n'est qu'une image, et l'image de lui-même. René Zazzo et Anne-Marie Fontaine, psychologues et chercheurs, ont observé le jeune enfant face à un miroir et tenté d'explorer son cheminement.
Lire la suite...
Rien ne fait autant honneur à une femme que sa patience et rien ne lui fait si peu d'honneur que la patience de son mari.
Joseph Joubert

Animé par Joomla!.
Warning: call_user_func(tdo) [function.call-user-func]: First argument is expected to be a valid callback in /home/users5/m/menis/www/Rtecielaout10/templates/themza_j15_55/html/pagination.php on line 153
Valid XHTML and CSS.